collectif des blogueurs influenceurs voyage - pourquoi remunerer les blogueurs

Rémunérer un blogueur ? L’œil du collectif !

Ces derniers temps il y a quelques petites choses qui nous chiffonnent au sein du collectif et notamment la question de la rémunération des blogueurs… En France il semblerait que le mot d’ordre soit de ne pas nous rémunérer. Vous les professionnels du etourisme êtes à la recherche de blogueurs passionnés. Les « blogueurs achetés », non merci !

Ah oui la passion… Parlons-en de cette passion !

Selon le Larousse, la passion est « un état intense et irraisonné qui domine quelqu’un ». Nous, les 4 compères du Collectif des blogueurs voyage, passons plus de 50 heures par semaine à enrichir nos blogs, animer nos communautés et développer nos audiences, je crois donc que nous rentrons bien dans cette définition « d’état intense et irraisonné ». La passion est indéniable. Si nous n’avions pas, ne ce serait-ce qu’un soupçon de celle-ci, nous aurions arrêté depuis bien longtemps vu le travail et l’investissement que cela demande par rapport à ce que nous gagnons.

Seulement voilà la passion n’est pas toujours synonyme de qualité ou de professionnalisme !

Pour nous cette passion pour le voyage remonte à de nombreuses années. C’est avant tout celle-ci qui nous a amenés à créer nos blogs il y a maintenant plus de 6 ans. En créant ceux-ci, nous n’avions aucune ambition d’en vivre un jour. Rien ne nous laissait entrevoir l’ombre d’une rémunération. Et ouais ! Pendant des années nous écrivions tranquilles dans notre coin, avec tout le professionnalisme qui nous caractérisait déjà. Et puis un jour l’industrie du tourisme nous a repéré. Elle s’est dit « tiens ces petits ne sont pas mauvais, on commence à les voir sur les réseaux sociaux, si on les invitait en voyage de presse ». Au début nous nous sommes sentis privilégiés, puis au fur à mesure nous recevions de plus en plus de demandes. De plus en plus d’exigences aussi. Ecrire un article ne suffisait plus, il fallait en écrire 2 ou 3 et puis faire du live sur nos réseaux sociaux, mettre des liens dans nos articles, donner des photos, produire des vidéos aussi. En échange de quoi ? D’un voyage et de visibilité bien sûr !

Ah oui la visibilité… parlons-en de cette chère visibilité amis du etourisme

Comme pour la passion, je suis allée voir dans mon Larousse et celui-ci me dit : « la visibilité est la qualité de ce qui est visible, perceptible facilement ». Nous y voilà… Si vous les professionnels du tourisme avez réussi à nous trouver un jour, c’est que nous aussi nous sommes visibles… Et nous pensons que c’est vous qui êtes attirés par notre visibilité puisque que vous êtes venus nous chercher, puis re-chercher encore et encore. Nous en sommes arrivés à une conclusion : nous ne pouvons malheureusement plus tout faire en échange de visibilité ou d’un voyage aussi wow soit-il !

Aujourd’hui à nous 4, nous cumulons 2 millions de visiteurs uniques par an sur nos sites et près de 100 000 abonnés sur nos réseaux sociaux. Notre approche du bloguing est professionnelle et reconnaissez quand même qu’il y a une part de promotion dans ce que vous attendez de nous ? Nous produisons du contenu sur les réseaux sociaux qui nous ressemble et que vous utilisez pour faire votre promotion sur les vôtres, notre contenu étant plus authentique, moins « corporate » et plus dans la mouvance du tourisme par l’expérience.

Je crois que chacun doit prendre conscience du travail et de l’investissement de l’autre. Nous avons conscience du coût qu’un voyage représente pour vous. Voyager avec vous (et pour vous) nous prend de notre temps. Quand nous sommes salariés, il nous faut prendre des vacances. Quand nous sommes indépendants, c’est du temps durant lequel nous ne pouvons pas gagner d’argent sur autre chose. Il faut ajouter qu’en plus du temps du voyage, il nous faut le temps de la rédaction. Pour 4 jours de voyage, nous estimons à autant le temps qu’il nous faut pour traiter nos photos, écrire nos articles, assurer la promotion sur les réseaux sociaux et ne parlons pas du temps de montage d’une vidéo. Contrairement aux journalistes, nous n’avons pas de rédaction qui nous rémunère pour ce que nous écrivons sur nos sites. Qui travaillerait 8 jours pour gagner 0 euros ? Personne ! Un voyage et la supposée visibilité ne sont plus des raisons suffisantes.

Alors quand ne pas rémunérer un blogueur ?

 Il y a de nombreuses raisons de ne pas rémunérer un blogueur. Parmi celles-ci nous retenons les suivantes :

  • Quand le blogueur ne s’engage à rien, ni live, ni articles. Vous aurez ce qu’il voudra bien publier
  • Quand le blogueur est à l’origine de la demande d’une nuitée, d’une activité et qu’il n’y a pas de réel projet derrière
  • Quand le blogueur n’a pas une notoriété ou une influence suffisante sur les réseaux sociaux

Quand rémunérer un blogueur ?

Les raisons de rémunérer un blogueur sont tout aussi nombreuses. Parmi celles-ci nous retenons les suivantes :

  • Quand le blogueur/influenceur (attention tous les blogueurs ne sont pas influenceurs) s’engage à vous offrir une certaine visibilité sur les réseaux sociaux et sur son blog
  • Quand vous lui demandez de produire une vidéo dont il vous cède les droits
  • Quand vous lui demandez des photos pour promouvoir votre destination sur vos médias digitaux
  • Quand vous lui demandez de créer du contenu sur votre blog
  • Quand vous demandez à un youtuber influent de buzzer avec une vidéo qu’il doit réaliser
  • Quand l’axe « promotion » prend le pas sur l’axe rédactionnel

Certains blogueurs ont des compétences qui attirent les marques et ont les moyens de valoriser une destination. Quand nos clients nous rémunèrent, ils le font pour bénéficier de notre notoriété, du contenu que nous produisons, de nos vidéos, de nos photos qualitatives, du live sur les réseaux sociaux, mais aussi de l’image que nous véhiculons et de la visibilité que nous leur offrons ! En aucun cas ils n’achètent notre voix. Ils achètent nos compétences !

Au sein du collectif, plutôt que des blogtrips, nous préférons créer nos propres projets en partenariat avec nos clients afin que les voyages nous ressemblent et qu’ils soient plus naturels à relayer. Nous travaillons main dans la main avec eux pour répondre à leurs objectifs tout en créant du contenu qui répondent aux attentes de nos communautés.

J’ai longtemps travaillé dans la publicité. Le media-planning et l’achat d’espace plus précisément. Les cibles marketing, les cibles médias, les chiffres, les retombées, le ROI, etc… Je connais par cœur ! Le blog est un media extrêmement ciblé qui travaille la notoriété d’une marque et avec lequel il est possible de créer un nombre incalculable de projets à partir du moment où le ciblage et la créativité sont là ! L’utiliser comme un média classique et traiter un blogueur à la manière d’un journaliste, c’est sous-estimer tout son potentiel !

Vous le comprenez, il y a de nombreuses raisons de rémunérer un blogueur à partir du moment où celui-ci est créatif et qu’il vous offre une visibilité non négligeable. Il ne faut pas généraliser, c’est sûr. Il y a tout autant de raisons de ne pas le faire. C’est à vous de connaître vos attentes, vos objectifs. De savoir où s’arrête le rédactionnel et où commence la promotion, de dédecter où s’arrêtre l’amateurisme et où commence le professionalisme. A vous de savoir faire la différence entre les influenceurs et les autres. A nous les blogueurs de partager nos attentes. Si vous avez besoin d’y voir plus clair, contactez-nous, nous pouvons vous aider, vous aiguiller dans vos choix !

Le bloguing professionnel est un sujet délicat. Dès que nous parlons passion, il attire. Dès que nous parlons argent, il dérange. La passion et l’argent peuvent faire bon ménage à partir du moment où l’attitude et l’approche sont professionnelles. Savoir ce que l’un attend de l’autre, partager, échanger pour arriver à satisfaire les attentes de tout le monde.

A vous de méditer !

« Avec des années d’expérience et de nombreux contacts français et internationaux, le collectif peut vous aider à construire vos projets de social media et à recruter les blogueurs les plus adaptés. N’hésitez pas à nous contacter ! »

 

Previous
Next

Comments are closed.